MENER LA CHASSE AUX DISCRIMINATIONS

Mis à jour : sept. 29

PAULINE BARNOUIN : DRH chez Phenix


« NOUS NE VOULONS PAS UNE ENTREPRISE DE CLONES »


Créée en 2014, Phenix est la startup leader de la lutte contre le gaspillage en Europe, avec plus de 120 000 repas sauvés chaque jour grâce à son réseau de professionnels et citoyens engagés. Déterminés à bâtir un monde sans gaspillage, les 150 coachs antigaspi Phenix imaginent et mettent en œuvre des solutions innovantes pour que les invendus (alimentaires et non-alimentaires) ne deviennent jamais des déchets.

Les équipes de Phenix sont donc en permanence en contact avec des grandes surfaces (mais aussi des petites), des associations et des consommateurs.

L’entreprise est installée en France avec des antennes en Espagne et au Portugal.

Phénix est passé de 50 à 170 salariés en 2 ans.

Pauline est en charge de la DRH depuis février 2020. Elle était auparavant Head of Talent Acquisition and HR Development chez Le Bon Coin.

LA REVISITE DES VALEURS DE L’ENTREPRISE

Phénix, startup engagée, disposait d’un manifeste décrivant ses valeurs essentielles, partagées par l’ensemble des salariés. Vécues au quotidien, ces valeurs reposaient sur l’humour et l’humilité, dans un climat de confiance entre management et collaborateurs.

A son arrivée, Pauline a décidé de travailler avec les fondateurs à une formalisation des valeurs essentielles pour arriver à un triptyque : AUDACE, TRANSPARENCE et CONFIANCE, avec un socle Humour/Humilité préservé.


Ces valeurs sont bien sûr mises en avant lors de l’onboarding mais surtout au quotidien. Ainsi, à l’issue du confinement, l’ensemble des managers a obtenu la moyenne de 9,3 / 10 à la question posée à l’ensemble des collaborateurs « Ton manager t’a-t-il fait confiance pendant le confinement ? ».

Au-delà de ces valeurs, Phénix pratique une politique RH résolument tournée vers le bien-être au travail de ses équipes :

  • Le Parent Act permet au deuxième parent de bénéficier d’un congé parental d’un mois plein

  • Le télétravail est autorisé trois jours par semaine et pour lutter contre les difficultés de déconnexion, l’entreprise n’autorise l’envoi de mails ou messages sous quelque forme que ce soit, qu’entre 9h et 18h30.

  • Les salariés aidant bénéficient de trois jours de congés supplémentaires par mois et peuvent bénéficier des dons de jours de vacances ou de RTT des autres salariés de Phénix.


Phénix est aussi une entreprise engagée fortement dans la chasse aux discriminations, quelles qu’elles soient : les diplômes ne sont pas nécessaires pour peu qu’on ait la compétence, l’âge n’est pas pris en compte ni à l’embauche, ni dans la carrière. Les orientations sexuelles, les origines, le sexe, le handicap ne sont en aucun cas des critères de discrimination, quoi que…


L’engagement de Phénix en fait au contraire des critères positifs même s’ils ne font pas l’objet d’une politique de quotas ou d’une politique établie de discrimination positive, interdits par la loi. « Nous recrutons systématiquement dans la diversité. Nous ne voulons pas d’une entreprise de clones » précise Pauline.


A cette discrimination positive, l’entreprise répond « actions positives ». Par exemple, Phénix forme ses collaborateurs à l’accueil des personnes handicapées et surveille de très près tous les indicateurs de discrimination, à commencer par sa grille de salaires, l’évolution des carrières (y compris celle des jeunes mamans de retour de congé maternité…).

LA REORGANISATION

Phénix était organisée en 20 antennes régionales directement rattachées aux deux fondateurs. Fin 2019, la direction a opté pour une vaste réorganisation destinée à donner encore plus d’impact à Phénix dans sa mission, à permettre aux équipes de convaincre encore plus de magasins, d’associations, …, mais aussi de simplifier les reportings internes.


Cette réorganisation a été le premier gros dossier de Pauline.


Il a ainsi fallu répartir les 20 responsables de régions en 5 patrons de régions et 15 sales. Pour y parvenir, Phénix a proposé à chacun de se positionner, puis a organisé pour tous les candidats des entretiens structurés, sur la base d’une grille unique. Au final, l’entreprise a mis en place sa nouvelles organisation en avril 2020, en plein confinement, en accompagnant les managers tant dans leurs nouvelles compétences que dans la gestion de leur frustration. Cette organisation s’est en outre accompagnée d’une nouvelle approche de variables.


« Nous avons avancé en agilité, en test and learn » ajoute Pauline.

LA MONTÉE EN COMPÉTENCE DES MANAGERS

Pour aider ses managers à monter en compétence, Phénix fait classiquement appel à un formateur spécialisé et organise chaque année des sessions spécifiques. Point majeur de ce dispositif : les fondateurs et la DRH suivent les mêmes formations que les managers…


Au-delà de ces formations, Pauline réunit dans une boîte à outils unique les tips de la DRH sur bon nombre de questions et de sujets revenant régulièrement de la part des managers :

  • Explication et mise en pratique des valeurs

  • Recrutements

  • Intégration

  • Comment adapter son discours en fonction de chaque collaborateur

  • Fixer des objectifs clairs

  • Faire des feedbacks utiles

  • Annoncer les augmentations (ou pas)

  • Accueillir un collaborateur de retour d’un congé long (maladie, maternité,…)

ENVIE D’ALLER PLUS LOIN ?


Vous pouvez contacter Pauline sur son mail pro pauline.b@wearephenix.com

LE BLOG DE PAULINE :


Pauline nous parle du blog de Stéphane Michel,

À retrouver sur https://solar-management.fr/nos-articles/


A vous de jouer pour intégrer ces bonnes pratiques et à mercredi prochain pour le prochain épisode du Podcast Yaniro THE HUMAN FACTOR.  



CONTACT

hello@yaniro.co

06 66 02 54 95

2020 - Yaniro