LE MANAGER, UN OUTIL COMME UN AUTRE

Mis à jour : nov. 3

RICHARD YARSLEY, Chief of People chez MALT




Malt existe depuis 2013 et met en relation freelances et entreprises, spécifiquement sur tous les métiers digitaux : développeurs, data scientists, marketing télécom,… Aujourd'hui Malt compte 200.000 freelances et travaille avec plus de 90.000 clients répartis dans trois pays la France, l'Espagne et l'Allemagne. L’entreprise a près de 200 salariés et n’en avait que 70 il y a deux ans, soit une hausse de 300% en deux ans.


LES VALEURS SE PARTAGENT AU QUOTIDIEN


Pour Richard, Chief of People chez Malt, le socle RH commence toujours avec des gens et une culture commune. Chaque recrutement doit obligatoirement prendre en compte l’adéquation du ou de la candidat.e avec la culture et les valeurs de l’entreprise. Ces valeurs se vivent au quotidien et doivent donc être partagées. Mais quelles sont elles ?


La première est une phrase anglaise qui dit « It takes a village to raise a child » (proverbe africain signifiant que tout le village participe à l’éducation de chaque enfant). En clair, tous les salariés s’entraident et partagent leurs connaissances, les infos, le réseau, etc…


Le deuxième pilier est aussi une expression anglo-saxonne : « Ambition is the way ». Malt assume des ambitions très fortes et toute l’équipe doit se donner à 120% pour atteindre les objectifs de l’entreprise.


La troisième se résume au fait que Malt est une entreprise d’entrepreneurs. Tout le monde doit avoir la liberté de travailler comme il l’entend dés lors qu’il atteint ses objectifs.


Et le dernier pilier est « Joy is our secret sauce ». Les salariés passent beaucoup de temps ensemble et doivent donc y trouver de la joie, de l’envie et de l’optimisme.


LE MANAGER, UN LEADER AU SERVICE DE SES EQUIPES ET GARANT DES OKR


Chez Malt, l'évolution des salariés se divise en deux parcours. Le track "individual contributor" et le track "people manager". Les deux tracks peuvent gagner le même salaire et certains individual contributors gagnent plus que les people managers.


Pourquoi ? Parce qu’ici le management n’est pas une fin en soi. « Nous avons besoin de « leaders » pour que les équipes restent focus sur les choses les plus importantes. » explique Richard. La mise en place de managers dépend donc avant tout du nombre de salariés dans chaque équipe et des besoins de ces salariés.


Le manager version Malt est donc tout à la fois un coach et un interlocuteur privilégié entre la Direction et les équipes, et surtout le garant des OKR (Objectifs & Key Results) de sa team. « Le rôle du manager est de comprendre les OKR de Malt, comprendre comment ils s’appliquent à son équipe et après, construire ensemble la roadmap pour être sûrs que le travail de cette équipe réponde bien aux ambitions de Malt ».


Pour Richard, il faut avoir du leadership pour devenir manager. Malt repère ainsi ses futurs managers en observant les qualités naturelles de chacun. Et lorsque cela ne suffit pas, Malt n’hésite pas à aller recruter de nouveaux managers à l’extérieur, avec toujours un souci de diversité dans les recrutements pour maintenir une réelle harmonie au sein des équipes.


Au-delà du leadership naturel, Richard recherche la capacité des uns et des autres à occuper des postes stratégiques dans les 3 à 4 années suivantes, en fonction des développements futurs de Malt.


Les managers choisis aujourd’hui devront se spécialiser de plus en plus pour manager des équipes de plus en plus performantes. Cette sélection doit permettre à Malt de n’avoir que des top talents aux postes clés, quitte à passer par des step backs et des départs lorsque les managers se révèlent incapables d’atteindre les objectifs qui leur ont été fixés.


Pour aider ses managers à devenir des top talents, Malt investit aujourd’hui dans leur formation (process talent management, communication, outils,…) et met à leur disposition des workshops mensuels dédiés permettant aux managers d’échanger autour de leur expérience et de leurs problèmes, entre eux ou avec un expert externe, en réunions spécifiques ou en random lunchs.


BAMBOO HR, LE NOUVEL AMI DE RICHARD... ET DES EQUIPES DE MALT


Depuis le début 2020, Malt utilise Bamboo HR, un outil de gestion RH performant, dédié aux scale up. Au delà de la simplification des tâches RH, l’outil permet l’ajout et le partage des feedbacks pour chaque salarié ainsi que ses goal settings. Bamboo HR permet de suivre le moral des équipes grâce à un outil de NPS : « Il s’agit d’un petit questionnaire envoyé maintenant tous les 3 mois. Première question entre 0 et 10 "comment recommandez vous Malt ?" et la deuxième question est « qu’est-ce que Malt peut améliorer ? » Et derrière ça en fait, c’est très important de lire les commentaires des gens, de comprendre les tags... »


Grâce à cet outil, Malt a déclenché plusieurs chantiers tels que la formation des managers, la mise en place d’une relation sociale basée sur bien plus de petits événements réunissant les salariés autour d’un diner, d’une soirée, d’un évent partagé,…


CONTACTER RICHARD : https://www.linkedin.com/in/richardyarsley/


LES LIVRES RECOMMANDÉS PAR RICHARD :


Work Rules de Lazlo Bock à commander ici

Good to great de Jim Collins à commander ici




CONTACT

hello@yaniro.co

06 66 02 54 95

2020 - Yaniro