top of page

RH : construire sa marque personnelle ?

Avec Maud Grenier, experte RH, co-créatrice du Temple RH



Maud Grenier RH : construire sa marque professionnelle
Maud Grenier, co-créatrice du Temple RH


Comment les professionnels des RH peuvent se construire une marque personnelle authentique, et devenir des leaders d'opinion dans leur domaine ?


Grâce à l’expertise de Maud dans ce domaine, nous allons pouvoir aborder aujourd’hui dans ce podcast du Human Factor de Yaniro un sujet-clé : la marque personnelle des RH :


POURQUOI COMMUNIQUER SUR LES RH AUJOURD’HUI ? QUELS SONT LES ENJEUX ?


RH, une fonction mal aimée


Aujourd’hui, les RH souffrent d'une vraie crise de confiance de la part des salariés : une étude du Cegos indique que la note de confiance des salariés envers la fonction RH est de seulement 5,5/10, l’image des RH dans le monde du travail est donc très pauvre.


Cette crise de confiance est le résultat de nombreuses années où les salariés ont vécu des expériences négatives de la part des RH (des licenciements abrupts, un manque d'empathie, des refus de congés…). Un vrai fossé s’est creusé entre les salariés et les RH, perçus comme étant dans leur tour d'ivoire, déconnectés de la réalité des salariés (voir à ce sujet l’article d’Albane Bressolle Chataigner : HR-splaining or why everyone loves to hate HR so much).


Et cette vision est amplifiée / biaisée par le fait que seules les personnes qui n’aiment pas cette fonction (même s’ils parfois mécontents pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la RH), ou qui ont eu une mauvaise expérience avec les RH, communiquent sur les réseaux sociaux ou autres. Il manque le point de vue des RH eux-mêmes.


Un métier mal connu


S’ils doivent parfois faire des PSE, pour autant, aucun RH n’aime licencier… Et ce n'est heureusement pas leur seul rôle ! Il y a une vraie méconnaissance du métier, il est donc temps que les RH donnent leur vision, vue de l’intérieur, positive et authentique de leur métier et du rôle stratégique qu'ils jouent dans la croissance et le succès d'une entreprise.


D’autant plus qu’en ce moment, aux États-Unis principalement, certains gros investisseurs de la tech diffusent une vision très négative des RH (globalement les RH sont vus comme des agents du wokisme), les décrivant comme inutiles ou remplaçables par des logiciels. Une vision qui risque aussi de s’infuser en France…


Un blason à redorer et faire connaître


Maud, notamment avec le Temple RH, s’est donc donnée pour objectif de redorer cette image des RH grâce à la prise de parole sur les réseaux sociaux :

  • pour vulgariser ces métiers,

  • inspirer la génération RH de demain,

  • faire rayonner à l’extérieur les entreprises,

  • et redonner confiance aux salariés, recréer de la proximité avec eux.


Heureusement, de nombreux exemples de start-ups en France, comme Doctolib ou Welcome to the Jungle, sont inspirants et montrent qu’il est possible de concilier performance et humain, l’un ne va pas à l’encontre de l’autre. 


Marque employeur, marque personnelle, quelles différences ?


La marque personnelle et la marque employeur sont deux choses différentes, avec des objectifs différents :

  • La marque personnelle est liée à l’individu : outre faire connaître l’entreprise, elle a aussi des objectifs plus personnels de notoriété, pour potentiellement faire grandir une communauté demain et la monétiser pour un prochain emploi.

  • Tandis que la marque employeur concerne l’entreprise : qui elle est, ce qu’elle défend, pour attirer les talents d’aujourd’hui et de demain qui partagent ces valeurs.


Les deux peuvent aller ensemble, puisque :

  • la marque personnelle peut nourrir la marque employeur : 

  • et inversement, la marque employeur peut aussi nourrir une marque personnelle de leader d'opinion dans l'entreprise.


Aujourd’hui, 80% de la génération Z cherche un emploi via les réseaux sociaux, et 75% des étudiants souhaitent rejoindre une entreprise qui partage leurs valeurs. Faire monter la micro-influence dans l’entreprise (notamment pour leurs managers, leur team executive, mais aussi les employés comme ambassadeurs et ambassadrices) pour partager des histoires authentiques et inspirantes, est donc désormais primordial pour attirer les talents. C'est tellement mieux d’entendre un salarié parler de son entreprise avec passion, avec détermination, avec engagement, plutôt que toujours la seule voix du CEO ou du directeur.


Les entreprises doivent donc passer :


  • d'une approche SEA (publicité payante, qui ne répond qu’à un besoin immédiat et qui coûte cher),

  • à une approche SEO (contenu organique), en investissant dans sa marque employeur. Alan a notamment été précurseur dans ce domaine en produisant beaucoup de contenu sur sa culture et ses valeurs, pour attirer des gens qui partageaient ses valeurs.


C’est un investissement à plus long terme, qui n’aura pas d’effets immédiats. Alors oui, c’est une tâche supplémentaire pour les RH, qui demande de vraies compétences, qui va prendre du temps à se construire. Mais à long terme cela en vaut la peine, l’effort va surtout être au début, ensuite, ce seront des routines. Au final, les RH vont gagner du temps (et de l’argent) sur le sourcing, puisqu’ils auront déjà un pipeline de candidats qualifiés.


L’idée, c’est de devenir top of mind, une marque reconnue et reconnaissable, dont on n’oublie pas le nom. Maud évoque par exemple La Vie, une start-up végan qui a réussi à créer un branding qui nous embarque dans sa vision, grâce à des histoires et des prises de positions fortes. Aujourd'hui on n'est plus dans l'ère du volume, on est dans l'ère de la personnalité, il faut aller raconter des histoires pour inspirer les talents à nous rejoindre.


Et cela, seuls les RH peuvent le faire : ils sont au plus proche des salariés, ils comprennent les problématiques et les motivations des talents, ils savent quelles actions mettre en place pour les attirer.


On le voit, développer sa marque employeur est un chantier crucial, mais il peut être long et exigeant en ressources. Se concentrer sur la marque personnelle est plus facile à gérer, et peut avoir aussi beaucoup d’impact… C’est tout le sujet de cet épisode !


POURQUOI CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE EN TANT QUE RH


Les RH sont composés d’environ 80% de femmes ; globalement c’est fonction qui est discrète, qui n'a pas l'habitude de se mettre en avant, qui gère aussi des sujets sensibles comme le licenciement. La grande majorité des RH ont un syndrome de l'imposteur, ce qui rend encore plus difficile le fait de prendre la parole. Que vont en penser mes collègues, mes amis ?


Il est donc important de les accompagner sur ce chemin pour bâtir une marque personnelle authentique, pour surmonter les peurs, pour prendre confiance et petit à petit casser ce syndrome de l’imposteur. 


Prendre la parole, cela fait peur à tout le monde, sans exception ! Mais si le chemin est clair, que l’on voit tous les avantages suivants dont on pourra ensuite bénéficier, ce sera plus facile :

 

Recréer du lien avec ses salariés


En vulgarisant le métier de RH, en racontant son quotidien, en mettant en avant peut-être certaines actions, on crée une émotion, un sentiment d'appartenance et une relation de proximité. On crée donc du lien avec l’extérieur et avec les salariés.


C’est ce que Maud appelle l'émancipation des RH, pour que demain, ils arrivent à expliquer toutes les belles choses qu'ils mettent en place dans leur entreprise. 


Si vous souhaitez trouver de l'inspiration, vous pouvez regarder les posts de Camille Goni (Head of Talent chez Shine) qui partage avec brio des insights sur son travail via LinkedIn (récemment, elle a par exemple partagé un carrousel avec les cinq questions qu'elle pose en entretien).


Inspirer les générations futures de RH


Les RH est un métier qui est dur, pas physiquement mais émotionnellement. Partager son quotidien, montrer le côté humain des Ressources Humaines, les actions qu’ils mettent en place, va d’une part casser tous les stéréotypes négatifs véhiculés sur ce métier, et d’autre part peut inspirer les gens, et pourquoi pas susciter des vocations.


Faire rayonner son entreprise et attirer les talents


Comme on l’a évoqué précédemment, en lien avec la marque employeur, il s’agit aussi d'aller faire rayonner son entreprise, pour notamment attirer des talents.


Accroître sa notoriété


Travailler sa marque personnelle va accroître sa notoriété, ce qui peut constituer un tremplin vers un futur emploi.


RH CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE : ÉTAPE 1 - DÉFINIR SON WHY


Définir son objectif


Pour établir une marque personnelle qui soit authentique, avant de partir dans le “comment” et de commencer à écrire un post, il est essentiel de commencer par se demander pourquoi on veut le faire, dans quel objectif. Un why qui est fort pour soi donne un sens et une direction à vos actions.


Donc posez-vous des questions comme :

  • Pourquoi est-ce que je veux partager du contenu ?

  • Quel est l'impact que je souhaite avoir ?

  • Quel est mon objectif ?

  • Est-ce que j’ai envie d’avoir plus de notoriété ?

  • Vulgariser mon métier ?

  • Inspirer cette génération RH ?

  • Remplir mon pipeline de candidats ?


Une fois cela bien défini, cela vous évitera de faire des posts qui ne rentrent pas dans votre why (ce n’est peut être pas dans votre why de poster ce que vous avez mangé ce midi…) ou de vous sentir obligé de suivre certains clichés sur les réseaux sociaux (de vous montrer en maillot de bain sur Instagram - pour caricaturer bien sûr). Vous n'avez pas besoin de faire des posts juste pour suivre la mode ou parce que vous pensez que c'est ce qui "marche" sur les réseaux sociaux. Concentrez-vous sur ce qui est authentique pour vous.


Pour vous aider, notez ce que vous aimez bien dans les posts des autres, et ce que vous n'aimez pas. Il s’agit d'aller comprendre cette audience, de l'analyser pour améliorer progressivement votre prise de parole sur LinkedIn.


Définir son audience


Une fois que vous avez votre why, il faut identifier votre audience. À qui voulez-vous parler ?

  • Les CEO, pour casser les biais sur la fonction RH ?

  • Les pairs, pour partager des idées et des conseils ?

  • Les candidats, pour montrer ce que vous offrez ?

  • Les salariés, pour renforcer le lien et la confiance ?


Il est important de savoir qui vous souhaitez toucher avec votre contenu pour adapter votre message à leur contexte et à leurs besoins.


Approche par l'entonnoir : TOFU / MOFU / BOFU


Selon l’audience à laquelle vous souhaitez vous adresser, le type de contenu à créer sera différent, il faudra ajuster votre communication.


Pour vous aider, Maud propose une approche structurée calquée sur des concepts de marketing, avec 3 types de posts : TOFU (Top of Funnel) / MOFU (Middle of Funnel) / BOFU (Bottom of Funnel). En termes d’engagement, c’est comme un entonnoir :


  • TOFU : C’est le contenu grand public (donc une grande audience). Quels sujets grand public avez-vous envie d’aborder ? Par exemple, pour casser des mythes sur les sujets de diversité et d'inclusion ?  Là, vous aurez beaucoup de débats, d'interactions, etc.

  • MOFU : Contenu pour une audience plus restreinte, 25 à 50 personnes environ, qui s'intéresse davantage à ce que vous faites. Cela peut être par exemple des sujets d’impact.

  • BOFU : Contenu de niche, plus spécialisé, plus éducatif, destiné à ceux qui cherchent des informations précises ou des infos plus techniques. Ces posts vont faire peu de viralité.


RH CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE : ÉTAPE 2 - DÉFINIR SES THÈMES PILIERS


La deuxième étape pour bâtir une marque personnelle authentique consiste à travailler ses thèmes piliers, en veillant à ce qu'ils soient cohérents avec votre why et votre objectif général.


Ce ne sont pas uniquement des thèmes très concrets, dans le comment, mais aussi sur qui on est en tant qu’individu. Et gardez à l’esprit qu’il est important d’aller chercher l’émotion : si vos posts sont très forts, vous donnerez envie aux gens de réagir et d’interagir. C'est vraiment la clé d'une bonne prise de parole.


Ces thèmes servent de base pour structurer votre contenu et votre communication sur les réseaux sociaux. Car une fois vos thèmes piliers définis, vous pourrez créer une ligne éditoriale et un calendrier éditorial.


Pour les définir, prenez un papier et un crayon, et posez vous pendant au moins une heure pour répondre aux questions :


Quelle est mon histoire, quel est mon parcours ?


Commencez par réfléchir à votre parcours, listez les grands moments de votre vie personnelle et professionnelle qui vous ont amené là où vous êtes aujourd'hui.


Par exemple, une apprenante de Maud a partagé qu'elle avait eu des difficultés à avoir des enfants, et avait fait plusieurs fausses-couches. 80% des RH sont des femmes, son témoignage peut donc certainement toucher l'émotion d’autres femmes dans ce cas-là ; et en tant que RH, comment gérer une salariée qui traverse ce genre d'épisode.


Toutes ces expériences peuvent fournir un contexte et des histoires concrètes à partager avec votre audience, et elles peuvent être une source d'inspiration pour les autres.


Quelle est ma mission ?


Retrouvez pourquoi vous vous êtes lancé dans les Ressources Humaines, comment vous en êtes venu à ce métier-là, quelle est votre mission.


Quelle est mon expertise ?


Déterminer vos compétences et votre expertise : quels sont les sujets que vous maîtrisez le mieux ? Quelles sont les choses en RH dont vous avez été fier de mettre en place ?


Par exemple, il y a des juristes ou avocats du travail qui parlent sur LinkedIn du droit du travail, des sujets complexes, sous forme d’infographie simple. Ces posts marchent très bien et font régulièrement le buzz, parce que ce sont des sujets éducationnels qui apportent beaucoup de valeur.


Donc pas besoin de vous inventer une vie ou des compétences, racontez simplement ce que vous savez faire le mieux.


Quelle est ma touche personnelle ?


On le reverra plus en détails juste après, mais comment avez-vous envie de délivrer votre message ? Qu’est-ce que j’ai de plus, qui peut être aussi différenciant par rapport à ce que je peux lire ?


RH CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE : ÉTAPE 3 - LE SLIDER DE TONALITÉ


La troisième étape pour bâtir une marque personnelle authentique consiste à définir son style de communication ou sa tonalité, appelé slider de tonalité. C’est votre patte personnelle, la façon dont vous allez vous exprimer, en prenant en compte votre personnalité, vos préférences, et le public auquel vous vous adressez.


C’est un processus qui peut prendre du temps, mais c'est une partie essentielle pour bâtir une marque personnelle authentique qui crée un lien avec votre audience. L’objectif, c’est que quand quelqu’un vous lit, il vous reconnaisse, ah oui ça c’est lui / c’est elle, c’est son style. Et au fur et à mesure que vous allez trouver votre tonalité, vous allez prendre confiance en vous.


Mais comment trouver son style pour prendre la parole ?


Reprenez votre why


En fonction de qui vous êtes, de l’impact que vous souhaitez avoir, de vos objectifs, de votre audience, essayez de voir par exemple si vous souhaitez une communication plutôt :

  • Formelle ou informelle : Si vous vous adressez à des jeunes, vous allez peut-être utiliser un langage plus jeune et les tutoyer.

  • Clivant ou neutre : dans votre personnalité, êtes-vous plutôt quelqu’un de clivant ? 

  • Etc…


Inspirez-vous des autres


Observez les créateurs de contenu ou les autres RH qui vous plaisent et vous ressemblent, et voyez ce qui fonctionne pour eux. Cela vous aidera à affiner votre propre style.


Si vous aimez les posts qui cassent un peu les codes, et que c’est quelque chose dans lequel vous vous reconnaissez, inspirez-vous de ces personnes.


Testez


Vous ne trouverez pas la bonne formule dès le premier post. Il faut donc tester, éventuellement effacer vos premiers posts, retravailler votre écriture jusqu’à trouver la bonne tonalité, celle qui vous ressemble et qui résonne avec votre public. N’ayez pas peur de vous tromper, refaire… Dans l’écriture, vous pouvez essayer plein de choses, il n’y a pas de limites !


Demandez des feedbacks


Être entouré permet de trouver plus facilement et plus rapidement sa tonalité, ce qui est évident pour les autres ne l’est pas forcément pour vous.


Et lors de vos premières publications, n'ayez pas peur de demander des retours à des amis, des collègues, ou des mentors pour vous assurer que votre tonalité reflète effectivement bien votre personnalité - car c’est difficile de voir soi-même comment nos messages peuvent être reçus par les autres. Ce que j’écris est-il décalé par rapport à la tonalité qui est juste, par rapport à qui je suis ? Un post peut par exemple être un peu trop brutal ou clivant sans s’en rendre compte, par rapport à qui on est. Il s’agit de trouver ses propres limites. Certaines personnes sont extrêmement clivantes, mais c’est leur choix, leur personnalité.


Recevoir ces feedbacks va vous permettre de prendre confiance en vous petit à petit, surtout si vous avez un syndrome de l’imposteur…


Prenez le temps


Allez-y progressivement, même si cela vous prend un an pour trouver le bon ton. Au début, fixez-vous par exemple 1 heure par semaine, puis 2h par semaine, puis 30 minutes par jour, etc.


Petit à petit, vous allez vous créer une routine, et prendre du plaisir à partager votre vision du monde, votre vision des RH, pour vulgariser votre métier, créer du lien…


RH CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE : ÉTAPE 4 - ÉCRIRE !


Maintenant que vous avez votre why, votre audience, vos thèmes piliers, et votre tonalité, il va falloir commencer à écrire ! Mais bien sûr, il va falloir suivre quelques règles pour structurer vos publications, et ce n’est pas la peine de réinventer la roue… Suivez ce qui marche :


L’importance de l’accroche


Aujourd’hui, le temps d'attention sur les réseaux sociaux est vraiment court, on peut même parler de guerre d’attention : 80% des lecteurs et des lectrices partent au bout de 3 secondes ! L’accroche d'un post est donc cruciale pour capter l’attention du visiteur et faire en sorte qu’il s’arrête pour lire votre post


Cette accroche doit donc être percutante et susciter l’intérêt, elle représente 80% de l'impact du post. Il faut donc prendre le temps de bien la travailler, au niveau de la tonalité, de la syntaxe et surtout de la structure des phrases. En 3 secondes, la personne a le temps de lire 2 ou 3 phrases, c’est là que se situe l’accroche.


Maintenez l’intérêt du lecteur


Une bonne structure maintient l'intérêt du lecteur. Il existe plein de structures, de frameworks qui permettent de garder un petit côté excitant, pour donner envie de lire la suite.


Tout le monde connaît les cliffhangers dans les séries, où à la fin de chaque épisode, vous avez très envie de regarder la suite. On est ici exactement dans le même processus.


La morale / conclusion avec un appel à l’action


Il est essentiel d’encourager l'interaction avec votre contenu, car c’est bien là l'objectif d’une publication : avoir des débats, des réactions, créer de l’engagement… pour se faire connaître ! Et d’un point de vue technique, c’est également important pour les algorithmes des réseaux sociaux.


Cela se fait à la fin de votre publication : un bon post doit toujours se terminer par une action que vous voulez que le lecteur entreprenne, par exemple : commenter, partager, ou cliquer sur un lien. C’est ce qu’on appelle le CTA (Call To Action).


Bien sûr, il ne s’agit pas non plus d’en faire des montagnes pour avoir absolument un maximum de personnes qui voient votre publication. Il faut trouver la juste mesure.


Entourez-vous, apprenez à écrire


Personne ne devient expert en écriture du jour au lendemain. Un des meilleurs moyens pour apprendre à écrire, c’est de se former, s’entourer. Car prendre la parole, ce n'est pas juste poster sur les réseaux sociaux. Non, c'est écrire pour partager une émotion, un apprentissage, il faut savoir s'inspirer d’autres personnes, étudier le copywriting, etc.


C’est pour cela que Maud a créé La Vague RH, un atelier qui a lieu tous les 2 mois pour accompagner un groupe d'une quinzaine de personnalités RH qui ont envie de se lancer, de mettre le pied à l'étrier. Elle les accompagne sur trois lives, une heure d'accompagnement One to One, un PlayBook avec des exercices pour appréhender l'écriture, le copywriting (l’écriture persuasive), etc.


RH CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE : ÉTAPE 5 - PEAUFINER VOTRE MARQUE PERSONNELLE GRÂCE AU DESIGN


C'est une partie qu'on oublie beaucoup, mais qui est cruciale sur LinkedIn : prenez le temps de peaufiner votre profil sur LinkedIn grâce au design, pour renforcer votre image et votre notoriété.


Car si quelqu’un aime l’un de vos posts, il peut ensuite venir voir votre profil, et ce serait dommage que cette partie soit bâclée. Alors qu’une page LinkedIn différenciante, soignée, donnera envie au lecteur de naviguer dans votre profil : regarder votre actualité, éventuellement passer à l’action pour postuler, etc.


Voici quelques indications pour vous guider :


Photo


Faites une belle photo qui vous ressemble (pas un selfie dans la voiture, ou une photo à moitié coupée au mariage de votre cousin…).


Charte graphique / bannière


Prenez une charte graphique qui soit propre (palette de couleurs, typographie…). Vous pouvez soit reprendre celle de votre entreprise, soit créer la vôtre (sur Canva, ou avec l’aide d’un graphiste pour quelques centaines d'euros). Avec cette charte, vous allez pouvoir créer une bannière propre.


Si vous n’avez pas d’idées, consultez les pages LinkedIn des profils qui vous plaisent. Il ne s’agit pas de copier, mais c'est une bonne pratique pour trouver de l’inspiration, et finalement trouver le style qui correspond à votre personnalité (comme pour la tonalité).


La tagline


Faites aussi attention à votre tagline, essayez là aussi d'être un peu remarquable, un peu différenciant sur cette partie-là. Racontez aussi une histoire dans toute la partie parcours professionnel.


QUI EST MAUD GRENIER ?


Maud Grenier est Entrepreneuse (le Temple RH et Worldmakers) et experte RH, en particulier sur les sujets marque employeur / marque personnelle. Après des études en RH, elle a passé toute sa carrière dans les RH :


  • Elle a commencé dans le recrutement, puis en Ressources Humaines.


  • Elle a eu une première expérience entrepreneuriale à Londres pendant 5 ans, où elle accompagnait des étudiants dans la recherche de stages à l'étranger.


  • En 2018, elle a rejoint la start-up Stanley Robotics en tant que Talent Acquisition Manager, puis a évolué vers des fonctions de Responsable RH - avant de partir en scale-up.


  • Ensuite, la crise du Covid l’a amenée à réfléchir sur l’impact professionnel qu’elle souhaitait avoir. Elle s’est alors lancée à son compte, en tant que consultante RH indépendante, puis a monté divers projets. À ce moment-là, elle a aussi pris la parole sur LinkedIn, ce qui lui a ouvert beaucoup d'opportunités, et surtout lui a permis de découvrir tout ce qui était lié à la création de contenu, à la marque employeur, à la marque personnelle - des sujets qui la passionnent, et qui sont pour elles de vraies compétences à aller chercher pour les RH.


  • En août 2023, elle a fondé la communauté Worldmakers pour que les RH entrepreneurs puissent grandir ensemble et se sentir moins seuls.


  • Elle a aussi une activité de partenariats avec des marques, pour créer du contenu sur les réseaux sociaux, sur LinkedIn et aussi maintenant sur Instagram.


  • Et début 2024, elle a co-créé le Temple RH pour accompagner, émanciper et guider les professionnels RH dans leurs problématiques d'aujourd'hui et de demain, en particulier sur les thèmes : marque employeur et marque personnelle (comment se faire rayonner et faire rayonner l'entreprise) / digitalisation des RH (avec ChatGPT et Notion) / santé mentale et inclusion.


EN CONCLUSION


N’hésitez pas vous entourer au début, à plusieurs vous pouvez déjà liker les posts un minimum de fois !


Testez, n’ayez pas peur de faire des flops, cela arrive à tout le monde sans exception, même pour ceux qui ont des dizaines de milliers d’abonnés ! On ne sait pas toujours pourquoi un post devient viral ou non. Et ce n’est pas grave, il faut lâcher prise, vous écrivez pour vous, pour les autres, et cela doit rester un plaisir.


Et même si votre post impacte une seule personne, la fait changer d’avis, l’instruit sur un sujet, engendre une vocation, votre pari est gagné ! D’où l’importance du why…


Vous pouvez contacter Maud sur LinkedIn ou sur Instagram


Ressources sur la marque personnelle recommandées par Maud :


PS : si vous avez dans vos contacts une entrée vers Philippe Bru, DRH du groupe SNCF, n’hésitez pas à envoyer un mail à Alexis : alexis@yaniro.co



ET MAINTENANT ? DÉCOUVREZ LES SECRETS RH DES PLUS BELLES STARTUPS SUR LE WIKI YANIRO 👇


Pour découvrir les meilleures pratiques RH des plus belles Startups sans passer par la lecture de 100+ articles, accedez dès maintenant au Yaniro Wiki : CLIQUEZ ICI


Comments


bottom of page