LE LEAN MANAGEMENT POUR DÉVELOPPER LES ÉQUIPES

Mis à jour : il y a 5 jours

Marie Moulinié, Chief Growth Officer chez THEODO





Theodo est aujourd'hui un groupe expert dans le conseil en technologie constitué autour de l'agence Theodo fondée en 2009. Le groupe compte désormais 7 entreprises satellites, créées sur le même modèle que Theodo, elles aussi spécialistes du conseil technologique avec chacune sa spécialité (fintech, cloud, mobile, data,…). La deuxième société, Bam, a été lancée en 2015 et emploie déjà 85 salariés alors que Theodo en comprend 120 et le groupe 380.


Theodo est présent dans quatre pays.


La maturité relative de chaque entreprise permet à Marie Moulinié de rencontrer toutes les problématiques des sociétés de conseil à la fois. Son propos n’en est donc que plus intéressant encore.


Dernier point, l’ensemble du groupe a choisi de se développer en modèle Lean et donc de parier sur l’apprentissage des salariés en continu. Ce modèle a été développé dans les années 50 chez Toyota au Japon et a permis au constructeur nippon de devenir le premier constructeur automobile mondial, avec une fiabilité exceptionnelle de ses modèles.


Marie explique la manière dont Theodo a adapté cette méthodologie : « mon quotidien de salarié(e), c'est d'arriver à atteindre mes objectifs, mais ce n'est pas à mon manager d'aller me dire comment m'améliorer. Le rôle de manager, c'est de m’aider à voir autour de moi quels sont les problèmes que je rencontre et à m’aider au quotidien à me développer, et à trouver des solutions à mes problèmes. Mais ce n'est pas lui qui va vers l’innovation donc c’est remettre la personne qui produit au sein de l'innovation. »


UN COACH INTERNE POUR CHAQUE SALARIÉ


Les salariés définissent leur objectif de carrière et vont devoir passer des paliers les menant vers cet objectif. Entre chaque palier, ils vont se former, apprendre, se remettre en cause… Pour les aider, ils vont pouvoir s’appuyer en permanence, dès leur onboarding, sur leur propre coach, un autre salarié de l’entreprise qui les accompagne tout au long de leur carrière. Tous les salariés sont ainsi coachs et coachés. « On a tous un coach pour nous aider dans notre progression. On le voit toutes les semaines et on fait le point par rapport à notre objectif de carrière, mais aussi notre progression hyper matérialisée en termes de palier de progression. Où on en ? Est est-ce qu'on va réussir ? Le coach est essentiel pour transmettre des valeurs comme du savoir et on peut lui demander de l'aide pour tout et n'importe quoi. »


Les coachs internes sont des salariés comme les autres, formés et surtout expérimentés, qui partagent chaque semaine entre eux pour trouver des moyens d’aider leurs coachés. Chaque coach bénéficie d’une demie-journée pour exercer sa tâche de coach.


LE UP, OU COMMENT LAISSER CHACUN GÉRER SA PROPRE PROMOTION


Les coachs sont essentiels car ils sont les accompagnateurs privilégiés des salariés dans leur évolution de carrière. Celle-ci est volontaire. Elle s’appelle le « up ». Les salariés postulent à leur propre promotion et sont évalués sur des critères transparents et disponibles sur le notion de la boîte. Le salarié est ainsi responsabilisé. L’accompagnement par le coach donne de la transparence au process puisqu’il va aider en permanence le salarié à mesurer ce qui lui manque encore dans un parcours très encadré, pour réussir son palier. Dans ce parcours, l’adhésion aux valeurs est la première étape évidemment.

« Ça aligne les intérêts individuels avec les intérêts de la boîte et du ça fait qu’on joue beaucoup plus collectif. L’enjeu principal étant de s’assurer que le up reste à jour avec l’évolution et la croissance. » explique Marie Moulinié.

Dans le podcast, Marie explique en détails le up pour un tech et c’est très éclairant…


L’AUTO-FORMATION PERMANENTE DES ÉQUIPES


Dans le modèle Lean, la formation est essentielle. Chez Theodo, il y a 2 formations par semaine. Une dédiée au métier, proposée chaque lundi avec des cycles de 6 semaines pour les inscrits. Une autre, proposée le vendredi sur un sujet librement proposé par les salariés. Ensuite, il y a de la formation au quotidien, celle qui va permettre à un salarié de pouvoir faire appel en permanence à un salarié mieux expérimenté qui va accompagner son « apprenti ».


10 MOIS DE PRÉ-ONBOARDING POUR RETENIR LES STAGIAIRES


Theodo, sous la houlette de Marie Moulinié, a mis en place un système d’onboarding très compétitif pour les stagiaires techniques en dernière année de formation. Theodo signe ainsi un contrat avec les étudiants, leur proposant pendant 10 mois, une formation dédiée, réalisée par les équipes archi de Theodo. L’étudiant va ainsi pouvoir se former aux techniques et process mis en place dans la startup et se préparer au mieux à son intégration au sein de celle-ci. « Ça a fonctionné d’une manière inimaginable et surtout, ça a créé beaucoup, beaucoup, beaucoup de rétention chez les stagiaires de fin d’études parce lorsqu’ils sont arrivés, ils avaient déjà 10 mois de liens avec la boîte. »


Marie explique dans le podcast dans le détail le mode de fonctionnement de cet onboarding bien spécifique. A l’inverse, elle expose également les difficultés d’onboarding de profils plus seniors.


JOINDRE MARIE : https://www.linkedin.com/in/mariemoulinie/

LE LIVRE RECOMMANDE PAR MARIE : Who Method



CONTACT

hello@yaniro.co

06 66 02 54 95

2020 - Yaniro